Compte-rendu du C.A. du 4 février 2014

Compte-rendu du premier C.A. de l’année.

Lire la suite

Ordre du jour du CA du 4 février

I – Approbation du CR de la réunion (CA) du 12 décembre 2013

II – Fonctionnement institutionnel
avenant à la convention-cadre avec Lille 2
candidature à la Conférence des Grandes Ecoles

III – Affaires financières
modifications de certains tarifs de droits d’inscription
participation financière des étudiants de première année FIFA au cout du transport pour leur visite à Münster (40€)
délégation au Directeur pour admission en non valeur de certaines créances

IV – Partenariats
partenariat avec la Fondation Total dans le cadre de PEI
avenant à la convention avec le CROUS concernant la cafétéria

V – Gestion des Ressources Humaines
autorisation de recruter des personnels administratifs contractuels

VI – Questions diverses

Compte-rendu du C.A. du 12 décembre 2013

Dans l’ensemble, ce CA s’est déroulé dans la bonne humeur et la convivialité. Les 9 élus étudiants était présent pour le premier CA du nouveau mandat. Les points principaux que nous avions a discuté étaient le vote du budget 2014, la reconduite de la convention avec l’ESJ, l’approbation de la charte des associations, et les subventions aux associations étudiantes.
Pour le budget, il n’y a pas de changements notables entre le budget 2013 et le budget 2014. Ainsi, Sciences Po Lille a un budget d’environ 5 millions d’euros, dont environ 570 000 € pour PEI. Le changement le plus significatif est la baisse de 75 000€ de la dotation globale de financement (DGF) venant de l’État, soit une baisse de 5 %. L’IEP est donc de plus en plus financé par les étudiants, ce qui remet en cause le statut public de notre école. Au final, seul 8 des élus étudiants ont voté contre le budget, ainsi qu’un représentant enseignant. Le budget devant être adopté à la majorité absolue, il fallait au minimum 16 votes pour, ce qui a été juste le cas. On peut donc déplorer que les Affranchis aient voté pour ce budget car dans le cas contraire, nous aurions obtenu son rejet. Ce qui pose bien sur des problèmes de fonctionnement interne à l’IEP mais c’est, jusqu’à présent, traduit par une négociation avec l’État nous permettant d’obtenir plus de postes statutaires (des profs payés directement par l’État) et une revalorisation de notre DGF.
Pour ce qui est de la convention avec l’ESJ, il y a deux trois nouveautés : ainsi, les 4A peuvent désormais s’inscrire aux concours et un professeur de l’IEP siégera désormais dans le jury des professionnels, qui a a coefficient important et une place prépondérante dans le concours. De même, les étudiants internationaux peuvent désormais accéder aux concours mais devront payer les frais maximum de l’ESJ soit a total 7500€/an. La répartition des gains se fait toujours à 70 % en faveur de l’ESJ mais il est prévu que l’on retrouve progressivement un équilibre relatif en 2018. L’objectif est donc d’arriver au plafond de 20 étudiants de Sciences Po admis par an à l’ESJ. La convention a été approuvé avec 4 vote contre de la part des élus étudiants.
Pour ce qui est des subventions aux associations, le CA a voté les propositions de la Commission Vie Associative sans faire de correction. Il y a donc environ 30 000€ de subventions versées maintenant et 12 000€ dans le fond de réserve, destiné à financer les projets des associations plutôt que de donner une subvention de fonctionnement comme décidé à ce CA. Les associations de l’IEP qui ont donc besoin de plus d’argent peuvent faire une nouvelle demande, même pour des projets déjà mentionné dans la première demande de subvention, selon les règles établies dans la charte des associations. Nous avons également voté cette charte des associations, qui créer un label Assoc’SPL, qui permet de demander des subventions. On peut saluer l’effort fait pour penser la vie associative de l’école au delà de la vision « associations qui font la fête » mais il faut cependant souligner l’absence totale de réflexion pédagogique sur comment mieux accompagner les étudiants dans les associations, les aider à se développer, se professionnaliser.
Ce CA est donc représentatif de la situation de l’IEP : une absence de prise au sérieux des initiatives étudiantes, que se soit vis à vis des élus ou que se soit vis à vis des associations et une administration qui vit dans sa tour d’ivoire, qui pense savoir ce que veulent les étudiants, s’étonnent que la participation étudiantes a ses événements ne soient pas très importantes, incapable d’introspection et qui privilégie la communication extérieure à la vie interne à l’IEP et ne fait que des efforts minimaux pour contrer la tendance à la privatisation de notre école. Il convient donc de continuer à pousser toujours davantage pour être impliquer dans les processus décisionnels, suffisamment en avance du CA et dans le respect des disponibilités des étudiants autant que des administrateurs. L’IEP ne nous déléguera pas de pouvoir ou ne prendra pas la peine de le nous consulter si nous ne l’imposons pas. C’est, en effet, une complication qu’ils aimeraient mieux ne pas avoir à gérer malgré le fait que se soit la seule façon de proposer des enseignements et un accompagnement de la vie étudiante de qualité, digne de notre supposé grande école.

Document : le budget proposé au vote du C.A. le jeudi 12 décembre

Comme promis, et comme d’habitude, quand on a des docs, on les publie : voici le budget proposé au vote du C.A. du 12 décembre (on votera contre, bien entendu : c’est un budget d’austérité et qui est le résultat de frais d’inscription toujours plus élevés)

Budget 2013-2014

 

Compte-rendu de la CVA du 6 décembre 2013

La Commission Vie Associative (CVA) s’est réunie vendredi 6 décembre pour la première fois depuis la modification des statuts de la Commission Vie Étudiante l’année dernière. Le but de cette modification était d’une part de séparer l’examen des demandes de subvention des associations (CVA) et les aides financières aux étudiants (CAS); d’autre part, nous avions voulu établir des critères claires sur ce que l’IEP peut financer et amener de la transparence dans ce processus.

(document bien trop incomplet pour prendre une décision transmis aux membres de la CVA : Subventions Associations 2013-2014)

Lire la suite

Scandale : Sciences Po Lille se torche avec le droit du travail !

Sciences Po Lille nous a habitué à bien des saloperies. Pour éviter l’ennui, on peut heureusement toujours compter sur l’inventivité de la Direction de cette école pour continuer à nous surprendre tous les jours un peu plus.

Suite à la plainte d’un étudiant, nous avons appris en effet que les étudiants qui travaillent pour l’organisation de la journée de remise des diplômes, payés au SMIC, travaillent dans des conditions contraires au droit du travail !

En effet, ils sont embauchés pour une mission de 15h en une journée, soit 5 heures de plus que le maximum légal (sauf à bénéficier d’une exemption par l’inspection du travail) ! Et ce, sans aucune compensation : ils sont quand même payés au simple SMIC horaire.

Pour mettre la pression aux étudiants, ceux qui se plaignent se voient retirer la possibilité de travailler ce jour-là.

 

Nous allons bien entendu en parler au prochain C.A. et prendre les mesures nécessaires, vis-à-vis de l’Inspection du Travail, si cela s’avère nécessaire.

Ordre du jour du C.A. du 12 décembre 2013

Voici l’ordre du jour du C.A. du 12 décembre. Une réunion publique devrait avoir lieu mercredi soir (on vous confirmera ça une fois la salle réservée). Déjà, y a une assemblée générale sur l’austérité à l’IEP (nouvelles coupes budgétaires) et dans l’enseignement supérieur et la recherche, le 10 décembre, en coordination avec les facs lilloises et les IEP.

Lire la suite