Archives quotidiennes : 10 mai 2012

“La valeur d’un diplôme, c’est son prix”

Voilà, en un mot, résumée, l’intention du programme néolibéral en matière d’éducation supérieure. Car le savoir, ce bien qui s’accroît par le partage, n’est pas encore (partout et uniformément) un bien marchand. Ainsi, en France, subsiste l’idée que l’université, un des principaux vecteurs de ce savoir, doit tendre vers la gratuité.

Lire la suite