Quel avenir pour la FIFB ?

La plupart d’entre vous le savent probablement déjà : Sciences Po Lille a un double diplôme avec l’Angleterre depuis un peu moins de 10 ans maintenant (1ère promo diplômés en 2006) : la filière intégrée franco-britannique, ou FIFB.
Il se trouve également que depuis quelques années, l’Angleterre a un gouvernement conservateur qui s’est empressé de faire exploser les frais de scolarité des universités dès son élection. Moralité : depuis maintenant deux ans, la FIFB est devenue encore plus chère et encore moins sélective (mais suffisamment sélective tout de même, dixit l’administration). Il en coûtait auparavant £3.290/an pour faire une année au Kent, aujourd’hui il faut débourser £9.000/an.


Le calcul du coût total de la scolarité est un peu plus compliqué. En effet, en première année FIFB, alors que les étudiants n’auront quasiment aucun contact avec le Kent, il leur est demandé de payer £4.500, dont une partie revient à l’IEP (40% environ). De plus, la quatrième année est comptabilisée comme année Erasmus et donc gratuite : on touche la bourse en France, on économise les frais de Sciences po, beaucoup moins élevés, bref, financièrement, les étudiant sont perdants. Ce qui fait qu’aujourd’hui, 4 ans de FIFB coûtent £22.500, soit 26 183,25€, plus l’année de master qui peut se faire à Lille ou au Kent et dont le prix varie entre 5€ (pour les boursiers qui restent à Sciences Po) et approximativement £12.000 (pour ceux qui partent la faire au Kent). Voilà donc deux ans que la FIFB est trois fois plus chère qu’avant, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur l’attrait de la filière pour les étudiants non privilégiés.
Au moment de la réforme, les étudiants présents en Angleterre avaient tenté bien modestement de se mobiliser et d’influencer (un peu) les décisions prises par les deux universités. A ce moment là, un système de bourses devant subvenir aux besoins d’au moins un ou deux étudiants nous avait été promis. Il n’en est fait aucune mention sur la brochure de la FIFB actuelle, et il nous a été soufflé que des aides existent bien mais qu’elles sont finalement reversées à des étudiants pendant la scolarité. Un tel dispositif ne peut pas permettre de donner sa chance à des étudiants méritants mais modestes. Pourquoi ne pas promouvoir sur la brochure la possibilité d’obtenir une bourse conséquente pour un ou deux étudiants par an, en fonction de leurs résultats aux concours et de critères sociaux comme ceux dont bénéficient les étudiants « normaux » de notre IEP ?
La FIFB est-elle donc devenue trop chère pour être accessible à tous ? Oui, oui, et encore oui. L’élitisme revient à la mode et notre IEP s’est déjà embarqué dans cette voie à plusieurs reprises, il n’est donc pas impensable que la FIFB perdure malgré tout si le niveau des étudiants ne baisse pas. Or, depuis deux ans, il semblerait que le nombre de redoublements en fin de 1ère année FIFB augmente. L’année dernière, il n’y avait encore « que » 3 redoublements et un abandon, ce qui, sur une promotion de 35 élèves, représente quand même une bonne moyenne. Mais cette année, c’est pas moins de 6 redoublements et 3 personnes qui ont été expulsées ou ont quitté l’IEP. Nous ne pouvons malheureusement pas avoir accès aux moyennes des concours, mais il serait intéressant de voir si celles-ci ont baissé ou si, au contraire, l’augmentation du nombre de redoublement est une conséquence d’une plus grande fermeté quant à la validation de la première année pour des raisons non communiquées aux étudiants au CA, y a-t’il par exemple une conspiration de l’administration, mystère !!. Toujours est-il que nous aimerions bien en savoir plus.
Vous l’avez probablement compris, je suis en FIFB, je l’ai été en période de transition, mais deux ans avant que les frais n’augmentent. L’IEP n’a jamais été vraiment là pour nous accompagner lors de nos transitions d’un système vers l’autre. Pendant nos deux ans au Kent, les seuls contacts avec l’IEP ont été lors des réinscriptions et pour les masters, opérés de façon chirurgicale. Jamais de suivi pour savoir si nous avions des difficultés, aucune vraie volonté de créer des ponts entre les étudiants à Lille et au Kent, etc. Bref, pour 4000€ par an, l’IEP ne s’occupe pas de nous, pour £9000, nous aurions bien aimé qu’il fasse les choses (un peu) différemment. A l’heure actuelle, la FIFB, c’est l’opportunité d’avoir un diplôme d’une des 20 meilleures universités d’Angleterre en science politique (autant dire que les cours ne valent souvent pas ceux de Sciences Po, sisi, c’est possible !), où tout ce que l’on nous demande c’est d’assister à 10h de cours par semaine et d’avoir une série de partiels dans l’année (entre 2 et 12 en fonction des cours choisis il semble), les partiels durant deux heures, avec dix questions traitant des dix chapitres du cours (vous ne devez répondre qu’a deux questions). D’un point de vue académique, le Kent n’est pour beaucoup d’entre nous qu’une grande et longue vacance, et bien qu’il y ait de formidables opportunités de faire toutes sortes de choses à coté, du point de vue académique, nous sommes perdants. Qu’en plus, l’IEP se permette de nous abandonner à notre sort ; qu’il ne mette pas en place, avec le Kent ou sans, un accompagnement qui nous permette de profiter au mieux de notre expérience là bas, c’est un peu du gâchis. Être FIFB, c’est passer moins de temps que les étudiants « normaux » à Sciences Po et au Kent, c’est faire deux programmes à deux tiers (pas de BDE/BDA/BDS pour nous, pas de possibilité de profiter des opportunités les plus intéressantes en Angleterre); cela nécessite un minimum d’accompagnement et de communication pour ne pas vivre que le minimum des deux cursus et faire de cette très belle expérience quelque chose de vraiment ambitieux et formateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s