DÉBATS AVEC LES AUTRES LISTES 2012

Débat 3 avec Déclic !

Débat complet : http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=520892704587486&id=299666643376761&comment_id=6404691&ref=notif&notif_t=feed_comment_reply

Extraits :

Déclic ! : «Sur l’amateurisme de la hausse on abonde en votre sens… Il faut rendre hommage à l’Unef d’avoir soulevé l’énorme lièvre du paiement par les boursiers de l’échelon 0 de la 1ère tranche, à hauteur de 500€ avant les négociations l’ayant ramené à 300 € ! C’aurait été un scandale sans nom ! Du reste c’eut été possible, contre toute attente, car, sauf bourde monumentale de nos juristes officiant à titre gracieux, de par la nature spécifique du diplôme de ScPo les boursiers peuvent être mis à contribution (!!). C’est pourquoi nous proposons de sécuriser juridiquement le non-paiement par les boursiers des frais de scolarité. Deuxièmement, et là bien évidemment vous ne pourrez plus nous suivre, mais il a fallu rehausser le plafond pour permettre à l’IEP de dégager quelques moyens supplémentaires via l’échelonnement, et, à cet égard vous en serez sans doute plus d’accord, multiplier les paliers pour lisser le plus possible les effets de seuil. Enfin il y a l’aspect assez abracadabrantesque d’avoir effectivement pour la dernière tranche une configuration régressive. C’est l’aboutissement d’une négociation très serrée, c’est un compromis qu’il a fallu passer. Ce n’est certainement pas pour nous satisfaire, en conséquence nous proposons à plusieurs titres une réforme de la réforme !

La précédente hausse il y a 3 ans, qui revenait à appliquer, pour ne pas dire à plaquer, le même tarif à tout étudiant non-boursier, était à la fois profondément injuste et proprement insuffisante quant à la somme ainsi drainée. Résultat : évidemment quelques temps plus tard, trop selon nous qui voulions une réforme applicable à la rentrée 2012, l’ouvrage a été remis sur le métier… Et ce n’est donc pas fini ! A force de faire dans le bancal et certainement pas le bancable, voilà ce qui ne peut manquer de se produire.

Nous avons envoyé à tous les élus-étudiants, avant le dernier CA du mois d’octobre, une liste de 3 pages de dépenses supplémentaires potentielles, toutes, à nos yeux, sensées et légitimes. Cela va sans dire nous aurions bien du mal à donner un chiffre de ce qu’elles représenteraient ne fût-ce qu’à court-terme, mais nul doute qu’elles nécessiteraient un accroissement de plusieurs millions d’€ du budget… Ben tiens un budget comme ScPo Bordeaux, 2 x supérieur pour un effectif étudiant égal ! Nous rassurons tout le monde, il est absolument hors de question de lever plusieurs millions d’€ sur le dos des étudiants et de leurs familles. C’est bien pourquoi nous proposons tant de maintenir la pression sur l’Etat, en ne se refusant a priori l’utilisation d’aucune « arme », que de diversifier les sources de financement de l’IEP (taxe d’apprentissage, partenariats, fundraising, chaires…), propositions elles-mêmes financées !

Malheureusement la somme tout à fait non négligeable (en gros 200 k€) que nous allons effectivement économiser à partir de 2015 en se défaisant du fardeau du loyer risque de nous revenir comme un boomerang en se métamorphosant en charges du propriétaire, puisque nous devrions l’être…

La salle de travail n’aurait pas dû voir son espace réduit, surtout quand on voit « la piste d’atterrissage » qui sert et dessert désormais une partie des bureaux de l’administration… Elle sera peut-être mieux aménagée – encore qu’on ne voit point trop comment… -, mais il n’est pas normal qu’elle ait rétréci au lavage ! Du reste c’est parce que de telles décisions sont prises à l’IEP, en l’occurrence sans aucune co-production ni même consultation, que nous avons d’autant plus la « foi » de (re)venir au CA et de participer pleinement à tout ce qui se joue à ses entours. Nous avons vraiment le sentiment que c’est tout sauf le moment d’abandonner le navire…»

S&A : «Augmenter les moyens inanciers n’augmente pas nécessairement automatiquement la qualité.
Nous pensons qu’ils est plus urgent de commencer par étudier comment réparer les masters, par exemple. Rappelons que cette réforme avait été présentée comme devant permettre des économies… Aujourd’hui, on nous dit qu’il faut la financer plus, par une hausse.
Ensuite, il faut aussi rappeler qu’un autre problème rendant tendue la situation à l’IEP, c’est l’attitude de Lille 2. Il faudra travailler là-dessus. Lille 2 vote contre l’intérêt de l’IEP en C.A., et le dit clairement, quand ils sont là. En plus, ils nous font payer de plus en plus de prestations. Or, on gagnerait à mutualiser des moyens avec Lille 2, au lieu de s’en séparer graduellement.
La qualité d’un IEP passe aussi par l’amélioration des qualités de la pédagogie. Par exemple, en langues. Par exemple, en n’ayant plus de cours généralistes en master. Ça, à nombre de cours égal, et donc a priori à coût constant, ça peut déjà avoir un impact énorme.
Commençons donc à réparer ce qu’on a actuellement et qui se met à dysfonctionner, avant de se lancer dans une hausse des frais d’inscriptions adossée à des projets mal foutus et à peine en phase d’ébauche.
Et consultons plus les étudiants sur la question que ce qui a été fait. Car, il y a un choix en la matière. Veut-on un IEP qui tend vers une business school, à la Collège d’Europe ou Sciences Po Paris (et ça ça va coûter cher) ou veut-on garder la spécificité de plus en plus rare d’un service public de qualité, avec peut-être moins de paillettes, mais finalement une formation tout aussi valable ?

Enfin, rappelons quand même que cette réforme va avoir sur un certain nombre d’étudiants, qui sont venus à l’IEP en pensant avoir un certian niveau de frais, des effets désastreux. Car ce ne sont hélas pas les parents qui se voient refuser une prestation en cas de refus ou d’impossibilité de payer de leur part. Et qu’à l’heure actuelle, pour les non-boursiers, il n’y a pratiquement pas de filet de sécurité, hors cas-par-cas sur lequel peu d’information est diffusée (on a eu l’occasion de parler à plusieurs étudiants en situation délicate non-boursiers).
Et quand en plus l’IEP se met à faire de la pub pour des banques qui bandent à l’idée d’endetter les étudiants comme aux States, ça devient carrément glauque.»

Débat 2 avec Déclic !

Débat copié-collé dans son intégralité, disponible sur notre page FB (j’ai pas réussi à trouver le lien permanent vers cette conversation)

S&A : «Une tribune de S&A qu’on avait transmise à l’Apostrophe. On aimerait savoir ce qu’en pensent les autres listes, car nous pensons qu’il peut s’agir potentiellement d’un point sur lequel on pourrait avancer ensemble.

Lien vers cette chronique sur l’Apostrophe : http://paliens.org/apostrophe/?p=893»
Déclic! : «Nous avons eu l’occasion de le dire, nous sommes fondamentalement d’accord avec ce que vous relevez et nous comprenons parfaitement votre émoi. Nous estimons même que de manière générale, ce qui ne veut pas dire systématiquement, les élus-étudiants notamment, mais pas que bien entendu – disons qu’ils sont tout de même investis d’une légitimité démocratique tout à fait appréciable au vue de la participation aux élections au CA de la Maison, et espérons 1000 fois qu’il en soit de même dans 2 semaines -, que donc ils ne sont pas assez écoutés, et leur avis pas suffisamment pris en compte, alors que tout de même la plupart du temps à tout le moins ils soulèvent des lièvres, apportent leur pierre à l’édifice et expriment des idées intéressantes ou qui requestionnent des allants-de-soi parfois fort discutables.

Concernant les bureaux pour les associations dans le futur bâtiment, nous allons là encore nous retrouver, puisqu’effectivement il y a pour l’heure à nos yeux un manque, peut-être même cruel, de bureaux dédiés aux associations. Si organiser un beau déménagement signifie accorder gracieusement 2 bureaux de plus au tissu associatif il n’y a pas d’accord sur les signifiants ! De là 2 voies s’ouvrent : ou bien on « coupe en morceaux » certains bureaux, c’est-à-dire qu’ayant sur les plans une superficie d’en gros 15 m2 on décide par exemple de passer tout les 30m2 de 2 bureaux à 3 bureaux de 10 m2, soit on trouve de l’espace ailleurs, c’est-à-dire en rognant sur 1 ou plusieurs salles de cours, ou encore sur 1 ou plusieurs bureaux pour les enseignants, sachant que cela dit on n’est pas partis pour crouler sous leur nombre non plus.

Sont en jeu des dossiers importants, celui-ci – les plans pour notre futur IEP – devant être gelé, sauf erreur, en février/mars prochain ! Par conséquent, dès les élections passées il faudra s’en occuper presqu’en urgence. A ce titre on peut même soutenir, sans trop prendre le risque de se tromper, qu’a minima sur l’essentiel des points relatifs à ce sujet, nous devrions tous, de vous – sans vouloir vous cloisonner aux extrêmes 😉 – aux affranchis – il n’y aura
certainement pas de liste plus à droite -, nous mettre autour d’une table, être éventuellement prêts à passer des compromis, pour dans la foulée démarcher la direction ensemble.

A bientôt

J’ajoute juste qu’une AG sur la question, pour recenser tous les besoins et inclinaisons des étudiants et des associations, pour faire le point, communiquer ce qu’il en est et voir ce qui pourrait être, nous paraît être une très bonne idée :D.»

Débat 2 avec les Affranchis (programme informatique)

Débat complet disponible ici

S&A : «Des vrais doubles diplômes ? La FIFB c’est quoi ? John Hopkins ?
Culture G si je ne m’abuse ça existe déjà
Revalorisation : soit, c’est un beau slogan, mais avez-vous des propositions au-delà des slogans ?»

Les Affranchis : «J’ose espérer que la vigueur de vos propos concernant les doubles diplômes reposent sur votre hostilité politique plutôt que sur la proposition en elle même. Il s’agit de développer d’autres types de doubles diplômes, pas uniquement en langue, mais en droit, éco etc. avec d’autres universitaires partenaires (cqfd ScPo Paris). Quant aux filières actuelles, j’aime à rappeler l’opposition des listes SUD, UNEF et d’autres lors de la question du maintient du concours FIFB suite à la hausse des fees. Filière bourgeoise, amie du grand capital donc à mettre à la lanterne. Alors que nous dès le départ nous nous sommes battus au CA et en « off » avec la direction pour envisager toutes les solutions, et résultat, ca a payé le concours a été maintenu. A bon entendeur»

S&A : Ensuite, S&A dit que les frais hallucinants payés par les FIFB ne sont pas acceptables et qu’il faudrait mieux étudier la possibilité à l’avenir d’avoir des partenariats de double-diplômes avec l’Écosse.
Sinon vous avez des pistes de double-diplômes ? La piste existe ?
Ah oui, n’oubliez pas qu’il existe déjà un double-master avec Audencia. Et avec la SKEMA aussi je crois. Et avec plusieurs facs.
Sinon quel est votre point de vue sur les dérogations ?
Ensuite, vous mentionnez souvent l’exemple de l’IEP de Paris. À lire le rapport de la Cour des Comptes, je sais pas si c’est vraiment l’exemple à suivre quand même»

Édouard : «Pas de liste Sud ? La belle affaire. Le grand nombre d’affiches présentes à l’IEP semblaient indiquer le contraire (mention spéciale pour celle promettant une AK47 à chaque nouvelle voix, niveau fond, ça envoie les gars !).
Mais soit, nous parlerons désormais de la liste S&A, artifice de Sud.
C’est bien les gars, vous faites des progrès niveau com’. La prochaine fois, on enlève Lenine de ses affiches et on gagnera peut être un peu plus en crédibilité.»

S&A : « heu je pense pas que vous avez une bonne connaissance des doubles diplômes actuels si vous assimilez la FIFB, FIFA et FIFE à des doubles diplômes de langues… En fifb par exemple on fait de la Science Po et des RI, on obtient donc une license dans ces domaines et pas un diplôme d’anglais…»

Les Affranchis : « tsss justement nous parlons de doubles diplomes masters, pas des FIF»

S&A : «bah je me réfère à votre poste posté il y a deux heures : « Il s’agit de développer d’autres types de doubles diplômes, pas uniquement en langue, mais en droit, éco etc. » donc en fait tu parlais de la fifb visiblement…»

Grégoire : « La formulation « créons de vrais doubles diplômes » exige certainement quelques précisions quant à nos intentions, vous avez raison! Certains existent déjà il est vrai, il s’agit d’une part d’aller plus loin dans cette voie, et Dieu sait que les filières où un tel diplôme serait opportun sont nombreuses. D’autres, notre proposition inclue la multiplication des passerelles et équivalences avec les universités: un exemple parmi d’autres, permettre aux étudiants en Affaires Publiques de poursuivre en Droit Public à Lille2. Bref, donner aux étudiants davantage de possibilités de se spécialiser à l’issue de leur cursus.»

Edouard : « Je n’ai jamais fait mention de Staline mais de Lenine (j’espère que vous connaissez vos affiches). Je mettrai ça sur le compte d’une erreur de lecture de votre part, plutôt que sur de la pure mauvaise foi.

Quant à Leila, tu nous laisses notre héritage politique, on te laissera les millions de morts de « ta grande URSS ».»

S&A : «Bah c’est sûr que vous allez préférer ignorer la diversité des points de vue qu’on a chez nous et le fait qu’on n’est pas des bolchéviques sanguinaires. Vous en foutre, permet d’éviter de plus pouvoir nous caricaturer et nous faire dire ce qu’on ne dit pas. C’est plus facile.

Vous d’aillez dans votre liste d’où venez-vous ? UNI ? UMP ? Nous au moins on assume nos engagements politiques, au lieu de se cacher derrière le nom des «Affranchis».

Quant à Lénine, sachez quand même reconnaître l’humour de l’autodérision»

Les Affranchis : «Avis aux gauchistes en tous genres : ce mur n’est pas votre tribune, vos débats qui partent dans tous les sens, si bien qu’on ne s’y retrouve plus si ce n’est dans le hors sujet, surtout pas les intérêts de l’IEP; ne sont pas les bienvenues. Retournez chacun défendre vos programmes aux endroits prévus à cet effet. En plus que les notifications deviennent fatiguant vous devenez usant, faites vos délires entre camarades dans vos « cafés citoyens », refaites octobre rouge ailleurs mais pas ici. Merci de votre compréhension. Signé : le grand capital»

S&A : « Nous on accepte le débat. D’ailleurs, notre mur est ouvert à tous. Y compris à vous, et vous avez, à raison, usé de cette possibilité. Notre site, où vous pouvez commenter, aussi.
Si débattre vous ennuie tant, on en prendra acte. Mais je ne suis pas certain que cette attitude soit particulièrement constructive.»

Débat 1 avec les Affranchis

S&A : « »Rediffuser les cours magistraux par vidéo-replay ». Soit. N’est-ce pas tuer les cours en amphi par l’absentéisme ? Et ça coûte combien ?»
Adrien : « Et les frais d’inscription, eux, ils coûtent combien? À oui, entre 500 et 3200 euros… Pas sur que quelques caméras valent autant»
S&A : «Euh faux. Déjà, c’est entre 300 et 3200. Ensuite, ben, si les frais ou la dotation augmente pas, il faut donc piocher cet argent ailleurs. Ensuite, le RDU (ex nom des Affranchis) a voté en faveur de la hausse des frais d’inscription.»
Édouard : «Nous avons voté pour les frais d’inscriptions dégressifs. Nuance.
Evidemment, contrairement à la liste d’extrême-gauche SUD, nous ne pouvons pas vendre l’idée utopique et (assez) démagogique d’une université gratuite (les grandes écoles étant trop élitistes pour être conservées, cela va de soi).»
S&A : «La liste d’extrême-gauche Sud ? Supprimer les grandes écoles ? T’es pas allé voir notre programme. Et S&A n’est pas Sud ! Renseignez-vous avant de raconter des trucs faux.
Vous avez voté des frais avant de savoir à quoi ils seraient destinés et ça c’est classe. De la bonne gouvernance comme on n’en voit rarement.
Dites-nous quand même un peu comment ça va marcher techniquement cette affaire de cours filmés, et comment vous comptez le faire accepter à la direction, et aussi et surtout qui dans l’équipe technique en sera chargé et en a les compétences. Donnez nous un peu de détail opérationnel quoi ! C’est pas suffisant d’afficher un slogan et une bonne idée. Après il faut la mettre en œuvre !»

Débats avec Déclic! sur la hausse des frais 

S&A : «Bravo, vous avez voté une hausse des frais de scolarité ;-)»
Déclic! : «Pour les familles les plus aisées seulement, c’est toujours mieux que 1100€ pour tous dès qu’on est plus boursier niveau équité sociale non…?»
S&A : «Sauf que c’est pas les familles qui payent, mais les étudiants, au final. Faut pas confondre. En plus, l’administration était pas capable de justifier cette hausse. L’étude prospective faisait 8 lignes en comptant large. On peut faire des frais progressifs qui ne se traduisent pas par une hausse, si on choisit d’en faire.»
Déclic! : «Les paliens juste au-dessus de l’échelon 0 de bourse paieront dans quelques mois 300 € et non 1100 €.. Nous appelons ça modestement un progrès..
Par ailleurs, nous avons envoyé une liste de dépenses de 3 pages à tous les élus étudiants. Nous savons quoi faire de l’argent qui sera récolté (dont il faut rappeler que 2/3 iront à la commission vie étudiante, pour les bourses et les associations)..»
S&A : «Mais en moyenne, ils paieront tous 400€ de plus, et surtout, si y avait pas eu l’UNEF, le palier 0 aurait été inexistant vu qu’il correspondait dans le projet d’origine aux boursiers. La vérité, c’est que selon nous, la majorité va payer plus, alors que la qualité de l’éducation à l’IEP est en train de baisser.»
Déclic! : «Nous saurions quoi faire de plusieurs millions d’€uros supplémentaires dans le budget.. que nous réclamons légitimement de l’Etat sur lequel nous ne pouvons malheureusement pratiquement plus compter !
On rend hommage à l’UNEF pour avoir cerné ce problème qui nous avait échappé.. elle a eu raison de le souligner et le problème a été corrigé.
L’argent récolté permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement à l’IEP.. nous ne voyons pas pourquoi un accroissement supplémentaire des moyens de l’IEP détériorerait la qualité de l’enseignement et la recherche. Nous voulons mettre des moyens dans l’enseignement et nous finançons nos propositions.»
S&A : «Le lien entre fric d’un côté et qualité de l’autre n’est pas direct. Tu peux par exemple avoir des frais importants et des masters pourris. Pire, au-delà d’un certain seuil, les frais amenuisent la qualité de l’enseignement (argumentaire complet, parce que la dernière phrase est longue à expliquer, mais tient en particulier au problème du salariat étudiant : https://iepsolidaire.wordpress.com/2012/05/10/la-valeur-dun-diplome-cest-son-prix/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s